© stock.adobe.com

Epargne : Un prochain rapport sur le financement de l’économie réelle

Publié le  à 0 h 0

Avec un taux d’épargne élevé, la France possède une véritable manne (plus de 1 600 milliards d’euros). Mais à ce jour, ces capitaux ne seraient que bien peu impliqués dans le financement de l’économie réelle. Une partie seulement de ces fonds (de 5 à 25%, selon les sources) des fonds déposés permettaient de servir directement l’économie réelle.

2Le gouvernement commande un rapport sur le financement de l’economie réelle2

Jean-Marc Ayrault a confié mardi aux députés PS Karine Berger et Dominique Lefebvre une mission sur l’épargne financière et son rôle dans le financement de "l’économie réelle", annonce Matignon dans un communiqué.

Les deux députés devront rendre leurs conclusions "d’ici trois mois", précisent les services du Premier ministre.

Selon Matignon, "cette mission s’inscrit dans le cadre de la vaste réforme du financement de l’économie française entreprise par le gouvernement afin de le rendre plus efficace et de le mettre au service de l’économie réelle".

"La réforme de l’épargne financière part du constat que l’allocation de l’épargne pour le financement de l’économie réelle doit être améliorée", ajoute Matignon.

Les propositions que feront Karine Berger, économiste élue en juin députée des Hautes-Alpes, et Dominique Lefebvre, député du Val-d’Oise, "s’intègreront dans la réforme fiscale du gouvernement qui vise à aligner la fiscalité des revenus du capital sur celle des revenus du travail", ajoute le communiqué.

"Elles auront pour objectif d’offrir aux épargnants une plus grande lisibilité et des financements plus longs aux entreprises", conclut Matignon.

Vos avis sur le Epargne : Un prochain rapport sur le financement de l’économie réelle
0 vote
Notation : /5

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.