© stock.adobe.com

Moyens de paiement : Christine LAGARDE n’est pas favorable à l’abandon du chèque

Publié le

2La France est le premier pays utilisateur de chèques en Europe2

Le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) publie aujourd’hui l’étude réalisée à la
demande de Christine LAGARDE, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie,
sur l’utilisation du chèque en France. Cette étude montre que la France est le premier
pays utilisateur de chèques en Europe bien que le nombre de chèques émis connaisse
une baisse régulière depuis le début des années 2000.

Avec 3,3 milliards de chèques émis en 2009, le chèque reste un moyen de paiement
très utilisé par les Français. Cette tendance est d’autant plus forte qu’aucune alternative
n’existe parfois pour le paiement de certaines dépenses. Parmi ces secteurs, les
dépenses en milieu scolaire, les services à domicile ou les dépenses médicales restent
ceux pour lesquels le chèque demeure le premier moyen de paiement utilisé.

2Les catégories socioprofessionnelles supérieures et peu âgées privilégient le chèque 2

L’étude conduite sous l’égide du CCSF montre que les personnes les plus attachées
au chèque ne sont pas celles qui l’utilisent le plus. Il apparaît ainsi que le chèque est
particulièrement privilégié par les catégories socioprofessionnelles supérieures et
peu âgées.

De même, à l’heure de la modernisation des moyens de paiement dans
un contexte européen, le secteur des paiements interentreprises conserve une forte
préférence pour le chèque dans le règlement des fournisseurs ou pour le versement
des salaires mais il est nettement moins apprécié à l’encaissement.

Cette tendance se
confirme d’autant plus que les entreprises sont petites. De la même manière, le secteur
public, et tout particulièrement celui des collectivités locales, compte encore pour 63%
des encaissements par chèques en dépit des efforts déployés pour développer l’usage de
moyens de paiement alternatifs et dématérialisés.

« Cette étude me conforte dans l’idée que la suppression du chèque n’est pas une option aujourd’hui » a souligné Christine LAGARDE.

La priorité est que les consommateurs aient accès, pour réaliser leurs paiements, à des
moyens de paiement modernes et simples d’utilisation, offrant un service à la fois efficace,
sûr et à moindre coût. L’utilisation extensive du chèque en France alors qu’il a beaucoup
reculé, voire disparu chez nos voisins européens, montre que les moyens de paiement
offerts en France ne remplissent pas pleinement ces objectifs.

Vos avis sur le Moyens de paiement : Christine LAGARDE n’est pas favorable à l’abandon du chèque
0 vote
Notation : /5

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.