© stock.adobe.com

Avis sur MOKA : épargner sans y penser ? Quand les arrondis vous mettent d’équerre avec vos objectifs d’épargne

Publié le

Les jeunes actifs, un segment largement courtisé par les fintechs

Les propositions de placements épargne faites aux jeunes actifs sont nombreuses : Cashbee, Mon Petit Placement, Bruno, Yeeld, etc. Au tour de Moka de proposer aux jeunes d’épargner. Cette fois-ci, il s’agit d’une constitution d’un capital, à petit rythme et sur le très long terme. L’idée peut séduire : il s’agit simplement d’arrondir chacun des achats/transactions financières effectués à l’euro supérieur. La différence vient augmenter l’épargne du client Moka.
Des arrondis à l’euro supérieur, un concept qui n’a rien de récent

Monabanq avait lancé la Carte Bancaire qui épargne en 2015. Le même principe, chaque paiement effectué via la CB Monabanq permet d’épargner l’arrondi. Cette option est gratuite. La banque versait même un abondement sur l’arrondi constaté. De nombreuses banques l’ont suivi par la suite dans cette voie (LCL System’épargne et d’autres). Mais désormais, les jeunes utilisent de moins en moins leur CB. Le mobile est devenu un moyen de paiement, via les Apple Pay, Google Pay et consorts. Afin de séduire les jeunes actifs, les plus friands du paiement via mobile, des startups se sont donc lancés sur ce créneau ; Proposer le même principe d’épargne à partir d’un arrondi lors d’une transaction, via le paiement à partir de leur mobile. Yeeld et Moka sont les deux propositions les plus connues.
Moka : un facteur de multiplication de l’arrondi épargné

Le plus de Moka c’est incontestablement ce coefficient multiplicateur, pouvant aller de 1 jusqu’à 8 ! Ainsi, pour le paiement d’une baguette de pain à 0.95€, vous pourrez épargner de 0.05€ à 0.40€. C’est bous qui choisissez la vitesse de constitution de votre épargne, selon vos moyens financiers évidemment. Il ne faut pas oublier que plus vous effectuez des achats, moins vous pouvez, au final, épargner. C’est le paradoxe de ce type de proposition.
Des promesses d’épargne pas réellement réalistes sur les seuls arrondis...

Ayez des objectifs de constitution de capital en rapport avec vos moyens financiers. Sur son site, Moka indique que vous pouvez relier votre épargne à des objectifs concrets, à court ou long terme, comme acheter un vélo, partir en voyage ou devenir propriétaire. Avant de vous constituer un capital suffisamment important pour des projets conséquents, il vous faudra impérativement effectuer des versements complémentaires sur votre épargne Moka. Les arrondis, même avec un facteur multiplicateur de 8 ne suffiront pas à vous constituer un capital important. Monabanq avait publié l’épargne moyenne ainsi constituée via les arrondis, le montant annuel moyen n’est de l’ordre que de dizaines d’euros. Si vous comptez 100€ par an d’arrondis, vous comprenez bien que ce n’est pas avec votre capital constitué via les arrondis que vous pourrez devenir propriétaire.

Page d’accueil site Moka (c) Moka

Plus je dépense et plus j’épargne ? Non, pas vraiment. C’est tout le contraire !

Évidemment, il ne faut pas s’emballer. Plus vous dépensez, moins vous pourrez épargner. Votre capacité d’épargne se réduit à chacun de vos achats. Alors laissez donc de côté la formule "Plus je dépense, plus j’épargne...", car elle est trompeuse. Afin d’être le plus riche possible selon vos ressources financières, il faut évidemment dépenser le moins possible. Logique.
Tarif de MOKA : 3€ par mois

Plus exactement, le tarif est de 2.99€/mois, mais comme vous pratiquez l’arrondi, ce sera donc 3€, dont 0,01€ sur votre épargne. Ce tarif est forfaitaire et n’est pas lié au montant de votre épargne. Le premier mois est offert. Ce tarif est tout de même conséquent. Cela fait 36€ à l’année ! 36€ d’épargne de moins.

Au contraire de Yeeld, Moka ne perçoit pas de frais sur le retrait de vos fonds. C’est un bon point. Moka annonce proposer prochainement le placement de votre épargne sur un ou des fonds ISR. Là, ce sera évidemment à vous de voir, si vous acceptez de prendre des risques, ou pas. L’ISR a le vent en poupe, mais n’est pas synonyme de placements sans risques.

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Vos avis sur le Avis sur MOKA : épargner sans y penser ? Quand les arrondis vous mettent d’équerre avec vos objectifs d’épargne
0 vote
Notation : /5