© stock.adobe.com

BNP Paribas traverse aisément la crise, les résultats du 3e trimestre 2020 en baisse de 2.3%

Publié le

Résultats en baisse très mesurée, compte-tenu du choc économique

Le résultat d’exploitation du Groupe, à 2 503 millions d’euros, est ainsi en baisse de 4,8%. Les éléments hors exploitation s’élèvent à 168 millions d’euros, en retrait par rapport au troisième trimestre 2019 où ils s’élevaient à 177 millions d’euros. Ils enregistrent les plus-values de cession de deux immeubles pour +41 millions d’euros.

Le résultat avant impôt, à 2 671 millions d’euros (2 805 millions d’euros au troisième trimestre 2019), est en baisse de 4,8%. L’impôt sur les sociétés, à 692 millions d’euros, diminue par rapport au même trimestre de l’année dernière (767 millions d’euros).

Le résultat net part du Groupe s’élève ainsi à 1 894 millions d’euros, en baisse de 2,3% par rapport au troisième trimestre 2019. Hors éléments exceptionnels, il s’établit à 1 940 millions d’euros, en baisse de 8,3%.
Une reprise déjà contrariée par ce nouveau confinement

La reprise de l’activité économique est graduelle au troisième trimestre et présente des dynamiques différentes en fonction des zones géographiques et des secteurs. Elle est accompagnée par l’extension du soutien public aux secteurs les plus touchés et par la mise en place des plans et dispositifs pour soutenir l’économie. Dans ce contexte, BNP Paribas bénéficie d’un modèle résilient dans les différentes phases de la crise et démontre un bon niveau d’activité commerciale, soutenu par sa diversification (métiers, zones géographiques et secteurs), son positionnement sur les secteurs et les clientèles les plus résilients et la poursuite de son adaptation au contexte sanitaire.

Au total, le produit net bancaire, à 10 885 millions d’euros, est stable (-0.1%) par rapport au troisième trimestre 2019 à périmètre et change historiques et progresse de 2,1% à périmètre et change constants.

Dans les pôles opérationnels, le produit net bancaire progresse de 1,7% [2]. Domestic Markets est en légère baisse de 0,6% [3] grâce à la bonne performance des métiers spécialisés et à la résilience des réseaux dans un environnement défavorable de taux bas. Les revenus d’International Financial Services sont en forte baisse de 7,2%3, les effets de la crise sanitaire n’étant que partiellement compensés par la bonne performance de BancWest et du métier Asset Management. CIB enregistre une forte progression (+17,4%) dans la continuité du premier semestre 2020 avec une hausse des revenus dans tous les métiers et toutes les régions.
Frais de gestion en baisse de 3.8%

Les frais de gestion du Groupe, à 7 137 millions d’euros, sont en baisse de 3,8% par rapport au troisième trimestre 2019. Ils incluent des éléments exceptionnels pour un total de 106 millions d’euros (contre 256 millions d’euros au troisième trimestre 2019) : des coûts de restructuration1 et d’adaptation2 pour 44 millions d’euros, des coûts de renforcement informatique pour 40 millions d’euros et des dons et mesures de sécurité pour le personnel liés à la crise sanitaire pour 21 millions d’euros. Comme annoncé dans le cadre du plan 2020, les coûts de transformation exceptionnels sont nuls ; ils s’élevaient à 178 millions d’euros au troisième trimestre 2019.

Les frais de gestion des pôles opérationnels sont en baisse de 1,2% par rapport au troisième trimestre 2019. Ils décroissent de 2,4% pour Domestic Markets, la baisse étant plus marquée dans les réseaux3 (-3,6%). Le pôle enregistre un effet de ciseaux positif de 1,8 point. Les frais de gestion baissent de 6,4%4 pour International Financial Services grâce à l’accentuation des mesures d’économie de coûts. Les frais de gestion de CIB sont en hausse de 7,2%, en lien avec le niveau d’activité. CIB enregistre un effet de ciseaux très positif de 10,2 points.

Cette bonne maîtrise des coûts permet au Groupe de dégager un effet de ciseaux positif de 3,8 points. L’effet des mesures de réduction des coûts du plan 2020 est amplifié par les conséquences de la crise sanitaire.

Le résultat brut d’exploitation du Groupe s’établit ainsi à 3 748 millions d’euros, en hausse de 7,9%. Le coût du risque, à 1 245 millions d’euros, augmente de 398 millions d’euros par rapport au

troisième trimestre 2019. Il est cependant en amélioration de 202 millions d’euros par rapport au deuxième trimestre 2020. Il s’établit à 57 points de base des encours de crédit à la clientèle, un niveau proche de la moyenne de cycle.

Au 30 septembre 2020, le ratio « common equity Tier 1 » s’élève à 12,6% en hausse de 20 points de base par rapport au 30 juin 2020 du fait notamment de la mise en réserve du résultat du trimestre après prise en compte d’un taux de distribution de 50% (+10 points de base) et de la baisse des actifs pondérés (à change constant) (+10 points de base). L’impact des autres effets sur le ratio est au global limité. La réserve de liquidité du Groupe, instantanément mobilisable, est de 472 milliards d’euros, soit plus d’un an de marge de manœuvre par rapport aux ressources de marché. Le ratio de levier5 s’établit à 4,4%.

Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur Directeur Général, a déclaré à l’issue de ce Conseil d’administration : « Dans un contexte économique présentant des dynamiques différenciées selon les zones géographiques et les secteurs, BNP Paribas fait preuve de résilience grâce à sa solidité financière, à sa diversification et à la puissance d’exécution de ses plateformes. Je tiens à saluer la mobilisation sans relâche des équipes, depuis le début de la crise, pour soutenir les clients tout en aidant l’économie et l’accélération de sa transition écologique. Le Groupe poursuit par ailleurs ses actions et ses engagements solidaires pour contribuer à limiter autant que possible l’impact de la crise sanitaire. Dans cette période particulière et en tant que service essentiel, BNP Paribas continue de s’adapter à son environnement, organise ses activités pour soutenir ses clients tout en protégeant ses collaborateurs, et reste concentré sur le développement d’une économie solide et durable, dans toutes les zones géographiques. »

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Vos avis sur le BNP Paribas traverse aisément la crise, les résultats du 3e trimestre 2020 en baisse de 2.3%
0 vote
Notation : /5