© stock.adobe.com

Crédits : le HCSF ordonne aux banques françaises de se renforcer face à un éventuel retournement de marché

Publié le  à 0 h 0

Un coussin contracyclique, l’airbag pour se préserver de la hausse des taux d’intérêts

Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), le comité français en charge de la robustesse du système financier, relève de +.0.25% les exigences minimales de fonds propres des banques. Ce coussin contracyclique devra être constitué à l’horizon d’un an.

Retournement de cycle financier

Sommes-nous déjà en haut de cycle économique ? Toujours est-il que prévenir vaut mieux que guérir. Ainsi le HCSF préfère prendre les devants et ordonne aux banques de prendre des précautions. La crainte ? Que les banques coupent l’octroi de crédits du fait des risques financiers, et nous nous retrouverions comme il y peu. En cas de retournement économique, le HCSF abaisserait alors ce niveau de réserves permettant ainsi aux banques de distribuer encore des crédits, lors de temps économiques plus incertains.

Pas d’affolement !

Evidemment, cette prise de décision est de bonne gestion, préventive. Aucune crainte. « La décision que nous prenons aujourd’hui n’est pas un signe d’inquiétude sur le cycle économique, mais au contraire de confiance », insiste en tout cas François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France. Mais du coup, si le risque est si faible, pourquoi prendre une telle assurance ?

Vos avis sur le Crédits : le HCSF ordonne aux banques françaises de se renforcer face à un éventuel retournement de marché
0 vote
Notation : /5

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.