© stock.adobe.com

La fintech Vybe n’a jamais vraiment eu pas le vibe, en liquidation judiciaire : les clients renvoyés vers Lydia Bleu ou Kard

Publié le

Vybe cesse son activité

Vybe, dédiée à la génération Z, a été placée en liquidation judiciaire à la mi-juillet. Depuis sa création en 2019, la fintech avait levé 4,8 millions d’euros auprès de business angels dont Ronan Le Moal (ex-DG d’Arkéa), Jonathan Cherki (fondateur de la licorne Contentsquare) ou encore Jonathan Benhamou (ex-PeopleDoc). Contrairement à ses concurrentes Pixpay, Kard et Xaalys, Vybe avait fait le choix de proposer une offre gratuite. Cette issue était impensable il y a encore quelques mois pour la jeune pousse qui compte une trentaine de salariés. « Nous étions en train de relever des fonds. Et il y a un peu plus d’un mois, le plus gros acteur de la levée s’est retiré », raconte Canelle Chokron, cofondatrice de Vybe , qui ne souhaite pas révéler le nom de l’investisseur en question. « Toutes nos métriques étaient bonnes. Le nombre d’utilisateurs augmentait de 30 % par mois et la rétention était bonne », indique Canelle Chokron dans les colonnes des Echos.
40.000 utilisateurs renvoyés vers Lydia

Les 40.000 utilisateurs ne pourront plus utiliser le service d’ici deux mois. Les personnes majeures (40 %) seront invitées à basculer chez Lydia. Un code promotionnel leur sera offert pour ouvrir un compte Lydia Bleu, une offre habituellement payante (4,90 euros par mois ou 49 euros par an) qui regroupe un compte courant, une carte bancaire et d’autres produits financiers (crédit, épargne rémunérée…). Les utilisateurs mineurs seront, quant à eux, redirigés vers un concurrent, Kard, suite à une décision du tribunal de commerce de Nanterre.
Des influenceurs pour appâter les jeunes, en vain

Pour appâter les jeunes Vybe n’avait pas hésité à effectuer des campagnes virales sur Instagram et TikTok et une collaboration vidéo avec les influenceurs McFly et Carlito a été vue plus de 7 millions de fois sur YouTube. Mais si les influenceurs drainent une grande audience, leur impact sur les conversions réelles est très faible, alors que les intentions d’achats sur l’instant sont élevées.

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Vos avis sur le La fintech Vybe n’a jamais vraiment eu pas le vibe, en liquidation judiciaire : les clients renvoyés vers Lydia Bleu ou Kard
0 vote
Notation : /5