Offres promotionnelles

Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 07/02/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,90 %
10 ans 1,10 %
15 ans 1,35 %
20 ans 1,60 %
25 ans 1,85 %
30 ans 2,55 %
(*) Mise à jour effectuée le 07/02/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
CASINO BANQUE 0.40 %
YOUNITED CREDIT 0.50 %
BOURSORAMA BANQUE 0.95 %
HELLO BANK 0.99 %
LA BANQUE POSTALE 1.00 %
CETELEM 1.00 %
BFM 1.10 %
BFORBANK 1.90 %
PROGRETIS 2.01 %
MONABANQ 2.20 %
COFIDIS 2.90 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2017 1.000% 1.948% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.929% 2.000% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
2013 1.800% 3.090% 3.030% 4.750%
2012 2.100% 3.168% 3.150% 4.250%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Changer de banque : la galère continue !

Malgré les efforts demandés aux banques sur le sujet, mobilité bancaire rime toujours avec galère ! Un rapport de L’APC montre que les banques traînent les pieds pour appliquer des mesures concrêtes et efficaces...

Publié le

Changer de banque : peut mieux faire !

Si les [a[banques]a] utilisent massivement la publicité, les offres promotionnelles et autres opérations marketing afin d’attirer de nouveaux clients, elles ont bien du mal à les laisser partir.

En effet , les difficultés concernant la mobilité bancaire sont montrées du doigt depuis longtemps. Face à ce problème récurrent, l’APC (autorité de controle prudentiel) avait demandé aux banques de s’engager à simplifier les demarches nécessaires pour changer d’établissement bancaire.

Aujourd’hui quand est-il ? L’APC vient de rendre un rapport sur le respect des engagements pris par les banques. Il en ressort des résultats très mitigés, car si de nombreux efforts ont été fournis, [a[changer de banque]a] reste aujourd’hui trop compliqué pour de très nombreux Français.

Les points positifs recensés par l’APC :

- Généralisation des guichets gratuits de la mobilité bancaire accessibles en agences ou 24h/24 sur internet

- Mise en place pour 77% des banques d’un service d’aide spécifique proposant la prise en charge des démarches administratives nécessaires au changement de [a[banque]a].

Les points noirs du bilan :

- Seulement 54% des [a[banques]a] proposent systématiquement le service d’aide à la mobilité bancaire à l’ouverture d’un compte.

- 50% des établissements n’offrent pas de documentations précises et claires sur leur mode de fonctionnement et sur les cas de litiges et de procédures à suivre.

- Délais de mise en oeuvre trop longs : le délai de 5 jours ouvrés pour la mise en place des virement permanents vers un nouveau compte n’est respecté que par 37% des banques.

- Une fois le client parti, le suivi est souvent abandonné : 28% des banques d’accueils s’occupent de l’annulation des ordres de virements permanents sur l’ancien compte.

Changer de banque : des sanctions pourraient être appliquées

Ce rapport met en évidence, des efforts de façade qui n’apportent qu’une aide sommaire à la clientèle. Le rapport note également une inégalité entre les établissements dans la mise en place des efforts demandés. En effet, si certaines banques ont amélioré et simplifié les démarches de mobilité bancaire, dans certains groupes influents, les efforts sont inexistants.

L’APC demande donc aux établissements bancaires de réitérer leurs efforts sur l’information des services d’aide à la mobilité, les démarches nécessaires et l’affichage clair des frais appliqués.

Selon Fabrice Pesin secrétaire général de L’APC, les banques qui ne jouent pas le jeu pourraient être sanctionnées prochainement.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

A lire également