Offres promotionnelles

Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 07/02/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,90 %
10 ans 1,10 %
15 ans 1,35 %
20 ans 1,60 %
25 ans 1,85 %
30 ans 2,55 %
(*) Mise à jour effectuée le 07/02/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
CASINO BANQUE 0.40 %
YOUNITED CREDIT 0.50 %
BOURSORAMA BANQUE 0.95 %
HELLO BANK 0.99 %
LA BANQUE POSTALE 1.00 %
CETELEM 1.00 %
BFM 1.10 %
BFORBANK 1.90 %
PROGRETIS 2.01 %
MONABANQ 2.20 %
COFIDIS 2.90 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Assurance-vie / Fonds euros

Années Rendements Fonds Euros (1)
+ Bas Moy. Med. + Haut
2017 1.000% 1.948% 1.900% 4.050%
2016 0.040% 1.929% 2.000% 3.600%
2015 1.000% 2.472% 2.450% 4.000%
2014 0.840% 2.739% 2.730% 4.050%
2013 1.800% 3.090% 3.030% 4.750%
2012 2.100% 3.168% 3.150% 4.250%
Source des rendements des fonds euros : Guide épargne - FranceTransactions.com. Les données concernant l'année de publication en cours peuvent être temporaires, en fonction de la publication des rendements par les assureurs. Ne représente pas l'éxhaustivité des offres du marché. Les calculs sont effectués sur les seuls contrats d'assurance-vie référencés sur FranceTransactions.com. (1) Tous les rendements des fonds euros s'entendent nets de frais de gestion, bruts des prélèvements sociaux et fiscaux.

Comment régler ses litiges financiers ?

Comment régler ses litiges financiers ? Les différentes solutions pour régler un contentieux avec un organisme financier.

Publié le , mis à jour le

En litige avec votre banquier, votre assureur ou avec un établissement financier, vous avez la possibilité de régler ce contentieux de manière amiable le plus souvent et judiciairement, en cas de vif conflit. Explication sur les différents dispositifs existants.

Le règlement amiable

Une solution valable pour les plus petits de vos contentieux. Vous pouvez entamer de vous-même une négociation constructive avec interlocuteur via le service clientèle ou le directeur de l’agence. Vous avez également la possibilité de vous faire accompagner par une association de consommateurs, un conciliateur de justice ou une maison de la justice et du droit.

La médiation

Autre solution envisageable : La médiation bancaire. Instituée depuis la loi MURCEF et renforcée par la loi de 2008, cette solution vous permet de saisir le médiateur de votre banque (ses coordonnées se trouvent sur votre convention de compte) ou à défaut le médiateur de la Fédération Bancaire Française (FBF)- 18, rue Lafayette 75009 Paris.

Une fois saisi, le médiateur émet un avis qui peut ou non être suivi par votre interlocuteur. Le plus souvent, l’avis du médiateur est suivi. Toutefois, sachez que si vous entamer une procédure judiciaire, le médiateur ne pourra répondre à votre demande de médiation.

Un médiateur des sociétés d’assurances existe également ainsi que pour les sociétés d’assurances de type mutualiste. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de la FFSA (www.ffsa.fr) et du GEMA (www.gema.fr). Par ailleurs, en cas de litige avec une société de crédit (Cofinoga, Sofinco, Diac,…), vous pouvez saisir le médiateur de l’ASF (www.asf-france.com) qui intervient sur les dossiers de crédits à la consommation ou immobilier. Enfin, si en tant qu’épargnant vous êtes confrontés à un contentieux portant sur les services d’un prestataire d’investissement (défaut de conseil et d’information,…), vous pouvez saisir le médiateur de l’AMF.

Saisir la justice

Si la procédure amiable n’a pas fonctionné, vous pouvez opter pour la voie judiciaire : au civile ou au pénal. Mais selon que le litige est petit ou gros, votre choix est souvent contraint. Prenez conseil auprès d’un avocat pour envisager la bonne solution.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

A lire également